A (Re)découvrir

6 novembre, L’esclave de l’amour de Nikita Mikhalkov, Soirée Cinéma Russe au cinéma Bellecombe !

lignerouge

Lundi 6 novembre 2017 à 19h30, prochaine soirée cinéma russe au cinéma Bellecombe (61, rue Inkermann, 69006 Lyon).

A l’affiche «L’esclave de l’amour» (VOST) de Nikita Mikhalkov !

A l’occasion du centenaire de la Révolution Russe,

Venez passer une soirée dans une ambiance 100% cinéma russe !

lignerouge

 

 

Au programme :
– présentation du film;
– friandises typiques russes à déguster disponibles à la vente;
– projection du film
– et encore beaucoup de surprises !!!

Et après le film, un bon moment au café après le film (bar « Au Rendez vous des Amis » – 249 Cours Lafayette, 69006 Lyon)

Informations pratiques
Tarif : 5€
Enfant <12ans: 3€
Adhésion annuelle 3€ (ou plus si vous souhaitez soutenir notre initiative)
Venez un peu en avance pour pouvoir faire votre carte d’adhérent.
PARKING gratuit
Site Projet Russe : http://projetrusse.org   Site Cinéma Bellecombe : www.cinebellecombe.tk

Esclave de l’amour de Nikita Mikhalkov
Avec  Elena Solovei, Rodion Nakhapetov, Alexandre Kaliaguine
URSS,  1h30, 1976, 

Synopsis

L’action se situe dans le milieu du cinéma, en 1917, en Crimée où se sont exilés les cinéastes, fuyant la révolution qui déchire Moscou. Une équipe de cinéma tourne un mélodrame bourgeois, dont l’actrice principale est Olga Voznesenskaïa, une star du cinéma muet.

Par amour pour l’opérateur, Pototski, un militant révolutionnaire, elle l’aide à cacher les pellicules tournées clandestinement, révélatrices des crimes commis par l’armée tsariste. Découvert, Pototski est tué. Il sera vengé par les révolutionnaires : ceux-ci exécutent le responsable local de la répression.

Olga est dénoncée par un conducteur de tramway : restée seule dans un wagon abandonné à lui-même qui dévale les rails, elle est poursuivie par une troupe de cavaliers cosaques.

Pourquoi voir le film 

  • Une histoire sur le cinéma muet et la révolution de 1917
  • Le destin de l’intelligentsia russe pendant la guerre civile
  • Une histoire d’amour au-delà de l’affrontement entre Rouges et Blancs

Lire la critique d’Avoir-ALireici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s