A (Re)découvrir

[Ciné Collection] Le Mécano de la Générale à l’affiche du programme du mois de décembre !

Ciné Collection, propose chaque mois de voyager à travers l’histoire du cinéma pour voir ou revoir sur grand écran les œuvres d’auteurs. Certaines séances sont accompagnées par les propos éclairés d’un spécialiste ou d’un cinéphile averti. Les titres sont proposés en copies restaurées au format numérique dans près de 30 salles adhérentes au réseau GRAC.

Au programme du mois de décembre  « Les Trésors de la comédie américaine »»  avec  Allez couchez ailleurs et Le Mécano de la GénéraleNous vous proposons un zoom sur le Mécano de la Générale avec Buster Keaton.

« Fort justement considéré comme le chef-d’oeuvre de Buster Keaton, Le mécano de la Générale repose sur des faits authentiques. En avril 1862, un groupe d’espions de l’Union s’est effectivement emparé d’une locomotive à la gare de Big Shanty. Pour son film, Keaton fit construire plusieurs machines rigoureusement semblables, équipées de chaudières à bois, qu’il lança à travers les plaines de l’Oregon. Rares sont les plans filmés en studio. Les plus incroyables acrobaties ferroviaires ont été accomplies sans trucages, avec Keaton seul aux commandes. Chaque séquence est un régal pour les yeux, comme celle, célèbrissime, où Johnnie Gray se repose sur les essieux de sa locomotive, tandis qu’elle démarre lentement. » Arte

LES SEANCES

  • séance présentée

Le mécano et la générale

Le Mécano de la Générale
De Buster Keaton, Clyde Bruckman
Avec Buster Keaton, Marion Mack, Glen Cavender, Jim Farley
USA, 1926, 1h47, muet

Date de reprise 16 avril 2014 – Version restaurée

Synopsis 

Le cheminot Johnnie Gray partage sa vie entre sa fiancée Annabelle Lee et sa locomotive, la General. En pleine Guerre de Sécession, il souhaite s’engager dans l’armée sudiste, mais celle-ci estime qu’il se montrera plus utile en restant mécanicien. Pour prouver à Annabelle qu’il n’est pas lâche, il se lance seul à la poursuite d’espions nordistes qui se sont emparés d’elle et de sa locomotive.

Gags lunaires et cascades spectaculaires rythment ce film à la fois drôle et épique.

« Considéré comme le chef-d’œuvre de Keaton, Le Mécano de la General, est celui de ses films qui offre les plus grandes beautés de mise en scène. Les commentateurs ont salué l’équilibre d’un scénario, qui tout en s’inspirant d’un fait historique réel, obéit à une construction dramatique remarquable. Véridicité de la reconstitution et ampleur de la mise en scène : tournage en décors naturels dans des extérieurs grandioses, authenticité des actions sans trucages filmées en continuité, des scènes de bataille, de leur violence destructrice… Réalisme puissant, par-delà le comique, d’un style cinématographique qui restitue la largeur et la profondeur des espaces, l’ampleur et le rythme des mouvements, hissant le film au rang des grands classiques américains et soulignant la grave et singulière beauté du comique « sérieux » de Keaton. »  Extrait du Point de vue du Cahier de notes sur…, par Hervé Joubert-Laurencin

Le mécano et la générale1

A propos du film

Le Mécano de la Generale est basé sur des faits réels : en avril 1862, durant la Guerre de Sécession, des espions nordistes se sont emparés, aux alentours d’Atlanta, d’un convoi ferroviaire, ont abattu les poteaux télégraphiques et brûlé les ponts de la région. Mais ces derniers ont finalement été capturés par les troupes sudistes.

Un désir d’authenticité

Pour donner un maximum d’authenticité au film, Buster Keaton a exigé la construction de deux locomotives, répliques parfaites de la Générale. A la demande de l’acteur, les deux machines étaient équipées de chaudières à bois. La poursuite a ainsi pu être tournée en décors naturels, dans les plaines et les forêts d’Oregon.

Concernant la scène où Buster Keaton et Marion Mack remplissent d’eau le réservoir du train, celle-ci expliquera quelques années plus tard dans une interview qu’elle ne se doutait pas qu’elle allait être éclaboussée. Buster Keaton ne l’avait pas prévenue, si bien que sa réaction à l’écran est authentique.Buster Keaton assurait ses propres cascades et mettait sa vie en danger.

Buster Keaton a reconstitué la guerre de Sécession dans ses plus petits détails, en décors réels, dans l’Oregon. Chaque plan du film fut composé par Buster Keaton d’après les clichés de Matthew Brady, un photographe de la Guerre de Sécession.De plus, une compagnie de la garde nationale de l’Orégon fut mobilisée pour jouer les soldats confédérés et leurs adversaires de l’Union.

Un film coûteux et un échec commercial

Le film sortit aux Etats-Unis le 5 février 1927, mais handicapé par sa réputation de désastre financier, il connut une carrière commerciale catastrophique.

Voici quelques exemples montrant le coût du film :

  • La destruction du pont représente le plan le plus cher jamais tourné pour le cinéma muet : 42 000 dollars en 1926.
  • Buster Keaton dépensa le tiers de son budget pour recruter 15 000 figurants dans la population locale.
  • Une douzaine d’incendies provoqués par les étincelles jaillies de la chaudière de la locomotive ralentirent le tournage. La production dédommagera les riverains de 50 000 dollars.

le_mecano_de_la_generale_the_general_1926_portrait_w858

Fiche technique

  • Titre original : The General.
  • Réalisation : Buster Keaton. Clyde Bruckman
  • Scénario : Al Boasberg, Charles  Smith. D’après un sujet de : Buster Keaton et Clyde Bruckman ; librement adapté du récit de : William Pittenger, The Great Locomotive Chase (1863)
  • Image : J. Devereux Jennings.
  • Décors et direction technique : Fred Gabourie.
  • Musique : Jean Yatove.
  • Montage : J. Sherman Kell
  • Production : Joseph M. Shenk et Buster Keaton/United Artist.
  • Durée : 1h15
  • Sortie à Paris : 11 mars 1927

Distribution

  • Buster Keaton  (Johnnie Gray)
  • Marion Mack (Annabelle Lee),
  • Charles Smith (son père),
  • Franck Barnes (son frère),
  • Glen Cavender (Capitaine Anderson),
  • Jim Farley (Général nordiste)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s